Le coton bio vs le coton

Pourquoi choisir des tissus en coton bio certifiés GOTS ?

Pour éliminer les pesticides, les engrais et produits chimiques toxiques aussi bien lors de la production du coton que lors de sa transformation et de la fabrication des tissus, tout en limitant la consommation d’eau et en respectant les travailleurs :

Pour la santé de nos enfants : En effet lorsque l’on achète un vêtement en coton non bio pour son enfant, on ne s’imagine pas qu’il aura contre sa peau un nombre incalculable de pesticides et produits chimiques des plus toxiques (dont certains classés par l’OMS comme hautement ou extrêmement dangereux) et qui restent présents malgré les lavages. Les recherches ont révélé que ces produits sont cancérigènes et sont susceptibles de provoquer des allergies, des irritations, des maux de tête, des nausées et des pertes de mémoire.

Pour préserver notre planète et le futur de nos enfants, étant donné qu’à l’échelle mondiale, en plus de tous ces produits toxiques, ¼ des pesticides sont utilisés dans la culture du coton non bio. Les terres sont épuisées voir détruites, elles sont enrichies à l’aide d’engrais chimique plutôt que d’être aérées. Les cultures deviennent nocives pour la faune avoisinante tandis que les cours d’eau et les nappes phréatiques sont pollués tout comme l’air et que les locaux se retrouvent à cours d’eau potable.

Pour la santé des agriculteurs qui sont intoxiqués par ses produits et en meurent chaque année par milliers et de leurs familles qui en subissent également les conséquences. Pour la santé des transformateurs ou fabricants qui sont également exposés à de dangereux produits.

Pour contribuer au respect des droits de l’homme et à un commerce équitable. Trop d’agriculteurs, récolteurs, transformateurs ou fabricants sont encore sous-payé ou maltraité et travaillent dans des conditions déplorables. Parfois il s’agit même d’enfants…

Car la culture du coton non bio est extrêmement gourmande en eau et participe activement à la sécheresse de nombreuses régions pouvant aller jusqu’à les détruire complètement et entraînant des conséquences désastreuses pour ses habitants. En effet approximativement 10000 litres d’eau sont utilisés pour la fabrication d’un jeans, 2500 litres pour un simple t-shirt qui sera peut-être vendu par millier pour 3 euro la pièce… 

Car l’agriculture biologique n’utilise pas de semences génétiquement modifiées qui rendent les agriculteurs dépendants de grandes sociétés comme Monsanto (Ils peuvent être entraînés dans une spirale infernale d’endettement). De plus, à long terme les OGM peuvent diminuer considérablement la qualité des fibres de coton.

Le coton biologique quant à lui est cultivé sans produits chimiques toxiques, avec des engrais naturels et de manière à avoir le plus faible impact environnemental. 

La certification GOTS, la seule référence mondiale en termes d’évaluations biologique assure :

- la garantie d’un tissu issu de l’agriculture biologique à 95%.

- Le respect d’exigences très strictes concernant aussi bien l’environnement que la production et la fabrication des fibres biologiques. Les terres aérées et la rotation des cultures permettent aux sols de retrouver leur fertilité tandis que la faune renaît. L’eau est préservée. Les machines utilisées lors de ces étapes doivent également respecter certaines normes y compris concernant la pollution engendrée.

- Le respect de chaque être humain ayant travaillé à chaque étape de la chaîne. Tous les transformateurs et fabricants doivent entre autre respecter des critères sociaux fixés par les normes fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail. 

- Le respect d’exigences de qualité technique (résistance au frottement, à la transpiration, au lavage, au rétrécissement).

Lily Pousse utilise des tissus en coton bio certifiés GOTS. Respirants et anti allergiques, ils sont conçus, créés et produits en Allemagne. L’emprunte carbone due à leurs transport est donc limitée. 

Les vêtements sont fait main en Belgique. Ils restent doux sur la peau et très confortables à porter même après de nombreux lavages.

De plus ils luttent contre la surconsommation actuelle en étant pensés et fabriqués pour regrouper 8 vêtements en 1 : 4 tailles en 1 : de 6 mois à 2 ans ou de 2 ans à 5,6 ans et 2 styles en 1 puisqu'ils sont réversibles.